L’improvisation théâtrale, en plus d’être un art extrêmement complet, peut être utilisé comme un outil pédagogique très puissant dans des formations. Méthode ludique et participative, ses bénéfices sont multiples.
 

L’improvisation repose sur plusieurs compétences comportementales

« Improviser ne s’improvise pas ». Réaliser une scène improvisée est possible grâce à la maitrise de nombreux réflexes. Pour construire une histoire sans s’être accordé.e sur le contenu avec ses partenaires de jeu, plusieurs compétences sont nécessaires. L’écoute, l’acceptation, l’implication, la confiance, la prise de risque, la créativité, la co-responsabilité… Autant d’ingrédients pour créer dans la spontanéité de l’instant présent. La pratique de l’improvisation permet donc de développer des compétences de savoirs-être, qui sont finalement nécessaires dans toute interaction sociale.

Les participants sont eux-mêmes acteurs

L’apprentissage par l’improvisation théâtrale engage le corps, les sensations, les émotions. On parle alors de mémoire kinesthésique. En jouant des situations, les participants vivent des expériences, et auront plus de facilité à en mémoriser les bénéfices. Les compétences acquises auront alors plus de chance d’être réemployées en dehors de la séance, pour être re-mobilisées dans des situations courantes ou à enjeux (pour mener des conversations difficiles, des négociations, etc).
 

Les participants s’identifient

L’effet miroir est actionné lorsque l’on est spectateur d’une scène. En effet, il est courant de se reconnaitre dans des comportements joués par d’autres, qu’ils soient exagérés ou non. Finalement, c’est grâce à cette identification personnelle que l’on peut élargir ses perspectives et remettre en question ses propres pratiques. Cette prise de recul est bénéfique car elle permet d’ouvrir le dialogue au sein du groupe de participants, et d’être dans une logique de partage et d’amélioration continue. 
 

L’improvisation permet de créer du lien

Une relation de confiance est rapidement instaurée entre les participants lors d’un atelier d’improvisation théâtrale. Le fait de prendre des risques ensemble crée une cohésion. On se découvre sous un nouvel angle, on ose ensemble. Cela permet d’apporter de la convivialité et des connexions à des relations professionnelles qui peuvent être d’habitude assez formelles. Cela peut même permettre de décloisonner différents services d’un département. 
 

Les improvisateurs sont des comédiens

En s’initiant à l’improvisation, les participants sont amenés à travailler toute la palette technique du comédien. En effet, lorsqu’on est sur scène, pour se faire entendre et transmettre son message, il y a des clés à maitriser. On peut par exemple citer la respiration, la posture, le regard, la voix, qui auront un réel impact sur l’auditoire. Ce sont de véritables atouts remobilisables au quotidien. 
Fermer le menu